Halloween 2018


Hello !!

Comme chaque année, on a eu l’occasion d’organiser notre soirée Halloween ! Au programme, décoration et distribution de bonbons !

Cette année était particulière pour plusieurs raison :

1- Nous avons quitter nos bases à Sussargues (34) et laisser à l’abandon nos habitués ! (Plus d’une centaine de personne sur les dernières années). Nous sommes dorénavant aux Matelles (34), non loin de Saint Gely du Fesc et de Saint Mathieu de Tréviers. Il a donc fallut se remettre en question et tous redémarrer depuis le début

2- La météo à été largement défavorable.. nous avons l’habitude de prendre quelques gouttes, mais cette année l’alerte orange a dû en freiner plus d’un ! Cela ne nous a malheureusement pas permis d’affiner la décoration comme les années précédentes.

3- Nous avons pour la première fois eu l’occasion d’avoir un partenariat ! Partenariat de choix, puisqu’il s’agit de Bonbon Factory à Saint Aunes (34)

Heureusement les amis fidèles (et la famille) étaient au rendez vous pour que la soirée soit la plus réussit possible ! Je ne vais pas tous les remercier un par un (et pourtant ils le méritent tous), sinon l’article vous prendra plusieurs jours pour être lu en entier !!

Avec toutes ces contraintes, la soirée a malgré tous était très réussit puisque nous avons eu quelques courageux qui sont venue nous voir et nous avons pu distribuer la quasi totalité du stock de bonbons !

On a pu une nouvelle fois faire quelques frayeurs aux enfants (les parents n’étaient pas en reste…).

L’année prochaine nous serons encore présent je l’espère, pour un Halloween tous particulier puisqu’avec mes amis Nanard et Julie nous organiserons l’événement pour la dixième année consécutive !! J’espère que l’événement sera à la hauteur de cet « anniversaire » un peut particulier.

En attendant je vous propose une petite vidéo :

Retrouvez également toute notre petite bande sur Instagram :

Bibinopapx

Rahan

Noelys

Dagywar

Poupy

Adeline

Aurore

Encore merci à :

Bonbon Factory

429, avenue des Romarins

34130 Saint Aunes

#DisneyLovesJazz à Disneyland Paris


Hello la compagnie !

Un petit article pour vous faire un retour sur la soirée #DisneyLovesJazz qui a eu lieu le samedi 29 septembre 2018 au Walt Disney Studios à Disneyland Paris !!

Pour cette soirée, je n’avais pas envie de mettre la main au porte feuille pour payer l’accès (49€ en ticket « normal » et 79€ en premium (j’y reviendrai après)). Coup de chance, Disneyland Paris a invité les membres du club (comprenez ici, les anciens actionnaires…) à la soirée. Me voilà donc en train de réserver deux billets pour y aller avec ma femme…

Alors je vous met de suite à l’aise, je serait objectif, car vous savez que même inviter, je peut chier dans leurs bottes… ceci étant dit !

Une chambre d’hôtel et les billets de train en poche, nous voilà en direction du parc sans trop savoir à quoi s’attendre.

Très peu d’informations données par mail, juste l’essentiel :

– Possibilité de retirer ses invitations à partir de 16h

– Accès au Walt Disney Studios à partir de 17h

– Quelques attractions ouvertes pendant la soirée (Ratatouille, Crush Coaster, Parachute Drop, RC Racer et la Tour de la Terreur)

– Un programme et un plan du parc

Pour nous, arriver vers 16h50 devant les guichets, très peu de monde, il nous a fallut moins de cinq minutes pour avoir les précieux sésames en poche ! Direction la file d’attente

Un peu de monde devant nous, les grilles s’ouvrent et en moins de dix minutes nous avons pu accéder aux studios

Officiellement la soirée pour le club débutait à 19h15 (accès anticipé à 17h pour profiter des Studios), heure de l’accès possible au mini concert donner par les artistes de la soirée. En attendant les attractions sont toutes ouvertes (jusque 19h fermeture officielle des studios), nous avons donc profitez pour faire Rock’n’Roll Coaster, et manger un morceau aux « rendez vous gourmands » qui étaient encore ouvert ce soir là avant d’aller attendre pour le concert.

Trois formats pour cette soirée :

– les entrées classiques avec un bracelet bleu (sans concert mais avec possibilité de voir les groupes de rue)

– les entrées premium avec un bracelet rose (avec concert de 1h30). Bon il semblerai que le manque de vente de ticket premium est motivé Disney a balancer des invitations pour se garantir le succès de la soirée… faut dire que 79€ pour voir du Jazz version Disney, même si le concept final est bon, pas garantie que sur le papier cela motive du monde..

– les entrées club avec un bracelet violet (avec concert de 30 minutes). Je vous parle dans mon article exclusivement de la soirée du club… n’ayant pas eu de retour d’autres participants.

Ensuite, fermeture des attractions de 19 à 20h (tous comme le rendez vous gourmands…) ce qui a permis aux billets premium en avance de tournée en rond dans les studios en attendant que tous réouvre (étrange gestion..)

En résumé je vous propose une petite vidéo :

Bon globalement Ben L’Oncle Soul est venu prendre un « gros » cachet… pas spécialement concerné par ce qu’il se passait sur scène. Déçu également de l’absence de Selah Sue qui étais annoncée sur les programmes. En revanche je suis resté absolument impressionné par la prestation de China Moses qui dégage une énergie complètement hallucinante ! C’est sans contestation possible, elle qui m’a fait passer le meilleur moment de la soirée..

Bref, on se laisse emporter et les trente minutes de jazz nous ont parues bien courtes !

Après le concert, balade dans les Studios où nous avons eu l’occasion de voir quelques groupes de rue en partant du Jazz Electro en passant par du Jazz Manouche en finissant par du Jazz Funk (le top de la soirée), sans oublier de faire quelques attractions (sans attente ou presque…)

Une très belle expérience qu’on aura je l’espère l’occasion de recommencer ! Vraiment une très belle soirée !

N’oubliez pas que vous pouvez me retrouver sur Instagram : Bibinopapx ou sur YouTube : Bibinopapx

Parc Spirou Provence


Salut à tous !

Vous l’attendiez (ou pas…), voici mon petit retour sur le Parc d’attraction Spirou Provence qui à ouvert ses portes le 1er juin 2018 à Monteux (84, tout proche d’Avignon).

Cela fait plusieurs années que j’entends parler de ce parc aux très grandes ambitions, qui devait ouvrir à 1h30 de chez moi… c’est enfin chose faite ! Une petite visite s’impose donc rapidement pour tester cela.

Après avoir vu un reportage (très peu flatteur) sur M6, je confirme mon envie de voir cela de mes propres yeux et de me faire mon avis. Alors je vous précise tout de suite, je ne suis pas un de ces soi disant influenceur qui sucerait pour avoir la dernière marque de cacahuète sortie dans le commerce… par conséquent, je n’ai pas été invité pour visiter le parc, j’y suis allé avec mon argent perso et je n’ai aucun intérêt personnel la dedans. Je vais donc tâcher d’être le plus objectif possible.

D’ailleurs, en parlant d’argent, le parc affiche des prix élevés pour les entrées (32 € pour les adultes et 25 pour les enfants). Autant vous dire que pour une famille de 4 ça pique… Coup de bol, ma belle mère à un bon CE qui nous a permis de profiter d’une offre (46 € pour deux adultes et deux enfants gratuit), et cela me semble impératif de payer pas chère pour aller là-bas (mais ça j’y reviendrai plus tard).

Bref, nous voilà samedi matin, tous en voiture, direction le parc !

GOPR6478.JPG

En arrivant devant le parc je reconnais le directeur (vu à la télé hein…) qui se rapproche de nous pour nous saluer. J’en profite pour échanger quelques mots avec lui (très sympa au passage), et il ne me cache pas que le parc est inachevé, qu’il reste beaucoup à faire, et me parle des fortes chaleurs qui ont largement handicapé le nombre de visiteurs car le parc n’a pas d’ombre (on a constaté cela par la suite). Il semblerait (d’après ses dires) que le nombre de visiteurs ait triplé depuis que les températures ont baissé.

Il me précise également, qu’ils sont déjà en train de bosser sur l’année prochaine, car pour lui il est impératif de développer au plus vite le parc. Ses priorités passent par l’aménagement, mais surtout par l’expérience visiteurs (tiens j’ai déjà entendu cela chez un concurrent aux grandes oreilles).

GOPR6551.JPG

Nous voilà entré dans le parc qui nous plonge dans l’univers de la bande dessinée. Pour le coup c’est plutôt bien réussi, les couleurs sont belles, les façades sont assez immersives, même si cela reste étroit. Je ne connais pas l’objectif en terme de visiteurs dans quelques années, mais il est possible que l’on se sente vite à l’étroit (on est très loin d’un main street de Disneyland Paris).

Pour essayer d’être le plus clair possible je vais vous décomposer ma visite en catégorie :

1 – La thématisation / l’immersion

Ma note : 5/10

Comme précisé au dessus, le but est de nous plonger dans l’univers de la bande dessinée, c’est plutôt réussi dès l’entrée avec les jolies façades et les personnages qui vous attendent pour vous accueillir (Spirou et Marsupilami), mais une fois passer cela… On arrive sur un genre de grand place « vide » avec des attractions posées le long du parcours. Pas d’arbre, peu de bâtiments de tailles importantes et bien thématisés (j’ai noter l’effort de faire un peu de déco sur les « cabanes » abritant les opérateurs, mais cela reste succinct).

Certaines peintures (comme dans Marsu Palombia) sont déjà décolorées… comme si l’attraction est là depuis plusieurs années.

Beaucoup d’espace de pique nique (appelés « espace de repos ») sur le plan du parc, qui ne présentent finalement que peu d’intérêt.

GOPR6542.JPG

2 – Les attractions

Ma note : 7/10

C’est plutôt une bonne note. Clairement, la cible du parc est les familles avec des enfants entre 5 et 9 ans dans l’idéal. Les attractions sont très bien adaptées aux petites tailles (la plupart à 90cm en étant accompagné et toutes à 120 ou 130cm non accompagné) et il n’y à pas de grosse attraction à sensation du niveau d’un e-ticket.

Le plus gros coaster est Spirou Racing mais qui reste très abordable pour un enfant de 6 ans (pas d’inversion, pas de air time)

Le parc comporte pour le moment 12 attractions (3 coasters, 3 simulateurs numériques et 6 attractions familiales).

Le niveau des simulateurs numériques (3D ou 4D) est très moyen  et n’amène pas grand chose en terme de sensation, ni d’expérience, nous ne nous attarderons pas la dessus.

Les attractions familiales sont plutôt variées de Fantasio Rodéo à Houba en passant Spip Jumper, il y en a pour tous les goûts. Je cherche encore le rapport de Mesozoïk Island avec le reste du parc (simulateur 3D avec des dinosaures), mais passons…

Bref amateurs de sensations fortes, passez votre chemin ! Ce parc est, je le rappelle, familial ! (Les enfants auront malgré tout quelques sensations, n’ayez craintes). Mais je mets une bonne note car les attractions sont vraiment très variées.

Un mauvais point cependant, le tout sécurité peut être pénible… Les employés m’ont obligé d’enlever mes lunettes dans Spirou Racing (sans inversion et sans air time je le rappelle…) alors que je fais Dragon Khan, HyperSpace Moutain, ou la Tour de la Terreur en les gardant…

De la même manière, impossible de filmer on-ride. Autant je comprends l’aspect sécurité pour certaines attractions, autant je comprends pas qu’on ne puisse pas filmer dans Spirou Racing avec une GoPro en frontal (alors que l’on m’a laissé le faire dans Indiana Jones qui possède une inversion…). Cela permettrait un « coup de pub » gratuit avec des diffusions sur Youtube par exemple.

3 – La nourriture

Ma note : 8/10

Le parc vous propose trois offres de restauration en allant du sandwich, en passant par le fast-food en arrivant au self service. Pour le moment le choix peut paraître restreint, mais vu la taille du parc, il est largement suffisant !

Notre choix pour cette première visite s’est arrêté sur le self service Vroup, restaurant style année 30, plutôt bien décoré, propre.

GOPR6522.JPG

Le restaurant Vroup propose surtout un rapport qualité prix imbattable. Nous avons mangé pour 16 € par adulte (entrée, plat et dessert) et 8 € par enfant. Vous ajoutez un peu de vin, du café et vous avez une note ne dépassant pas 55 € pour 4 (NDLR : 35 € par adulte est le prix moyen d’un buffet à volonté à Disneyland Paris). Le self est assez varié, vous trouverez votre bonheur sans difficulté (viande, poisson, légumes, frites, pâtes, pâtisseries, glaces…)

Bref, un excellent point pour le parc. Il ne faut pas perdre de vue que la cible étant les famille, vous avez également le droit de venir avec vos pique-niques.

4 – Les employés

Ma note : 9/10

Ils sont calmes, souriants, sympathiques. Rien à redire ! Ils n’ont rien à envier aux employés du Futuroscope ou Disneyland Paris, ils sont largement au niveau (le parc n’en est qu’à ses débuts… donc pourvu que cela dure).

5 – La propreté

Ma note : 10/10

Une armée d’employé parcourt le parc en continue et ramasse tout ce que les visiteurs pourraient faire tomber au fur et à mesure… (même au restaurant où ma fille à fait tomber sa cuillère, ramassée et changée dans la seconde)

Les sanitaires sont propres également. Donc un excellent point !

GOPR6505.JPG

6 – Les boutiques

Ma note : 6/10

Pas mal de produits dérivés, plutôt jolis, bien adaptés, en passant par des t-shirts, polos, casquettes et les traditionnelles peluches.

Les prix sont du même acabit que les gros parcs, comptez 17 à 30 € pour une peluche de taille « normale »

Un bon point pour la boutique de BD à l’entrée du parc qui devrait ravir les fans de la franchise. On y trouve tous, Spirou bien-sur, mais aussi Gaston Lagaffe, les schtroumpfs, lucky luke et j’en passe !!

7 – Le rapport qualité / prix

Ma note : 4/10

Attention, ma note prend en compte le prix « plein » à l’entrée du parc. En gros, si vous n’avez pas de CE, pas de prix préférentiel, passez votre chemin ! Le prix est trop élevé pour ce que vous aller trouver à l’intérieur.

Le parc à d’ailleurs lui même mis en place une parade, consistant à une offre d’été où vous pourrez profiter de l’entrée à 16 € au lieu de 32, pour une entrée à partir de 16h00 (je vous rassure, le parc ferme à 21h, vous aurez donc largement le temps de faire toutes les attractions). Nous avons d’ailleurs constaté une grosse différence entre les temps d’attente du matin (entre 0 et 5 minutes) et ceux de l’après midi (10 à 30 minutes) à partir de 16h00, l’offre en place ayant à mon avis un grand succès !

Mais finalement, ne vaut il mieux pas une entrée à bas coût et un panier moyen élevé que l’inverse ?

GOPR6493.JPG

8 – Ce qu’il manque au parc

  • Pour le moment, pas besoin d’un hôtel, concrètement, le tour du parc est fait en deux bonnes heures en période de faible affluence (qui était notre cas avec une arrivée à 10h00 (ouverture du parc)
  • J’espère l’arrivée d’un spectacle (même de rue) pour « capter » le visiteur et permettre au gens de ne pas aller en continu vers les attractions
  • Lucky Luke en Face Character ! Il a largement sa place, et j’avoue que cela serait super classe…
  • Des attractions type dark-ride, permettant de se réfugier un peu plus en intérieur.

9 – En conclusion

Petit parc qui ne demande qu’à devenir grand, alors si vous hésitez à vous rendre sur place, cela vaut peut être le coup d’attendre une année de plus pour avoir une nouvelle attraction, en espérant que le prix du ticket ne progresse pas ou que les offres faites cette année soient reconduites l’année prochaine !

En attendant, ses débuts sont très prometteur, et même si le parc présente beaucoup de défauts (pas d’ombre, peu d’attractions), il n’est à n’en pas douter que si le plan de développement est adapté et les prochaines attractions « innovantes » les visiteurs seront au rendez-vous.

En bref, je suis allé là-bas avec une tonne d’aprioris, je suis revenu plutôt conquis (avec réserves) et confiant pour l’avenir de ce parc !

10 – Avant de vous laisser, quelques infos utiles

Le site est visible sur http://www.parc-spirou.com/

Vous pouvez retrouver prochainement toutes mes photos sur mon compte Instagram : Bibinopapx

Enfin, voici une petite vidéo de notre journée passée sur place :

 

La Geek Expo – Avignon


Hello les bons amis,

Cela fait un moment que j’ai pas pris ma plume (ouais ok… le bout de mes doigts) pour vous écrire une petite bricole, mais ce week-end je me suis fait dépuceler ! C’était pour moi, ma première Geek Expo ! Du coup, cela me donne occasion d’écrire un article.

La Geek expo était à Avignon. Comprenez ici, un salon dans un parc expo à base de Geek… au programme, cosplay, jeux vidéo et autre plaisir de geek.

J’y suis aller sans m’attendre à rien, plus ou moins traîné par mon frère, ne me considérant pas vraiment comme un Geek ultime, je suis un gamer light, je joue occasionnellement même si j’apprécie clairement la présence de consoles dans ma salle de jeux..

Arrivée sur place, entrée à 13€. Ni chère, ni pas chère…

On commence à se balader sans vraiment d’objectif, quand soudain… première rencontre !

Si tu ne l’a pas reconnu (le gars de droite hein), tu peut arrêter de lire ici et retourner regarder Joséphine Ange Gardien à la télé.

Autant vous dire que quand ton enfance a été bercé par le club Dorothée (et oui, c’est bien Jacky… je sais, quand Corbier n’est pas là c’est perturbant), ce sentiment de prendre un coup de vieux dans la gueule doublé d’une vive émotion, l’ascenseur émotionnel du début de visite était au top !

Donc je vous met à l’aise tous de suite… à partir de là, je ne vais pas forcément être objectif, l’excitation de se retour en enfance et des rencontres faites sur le parc expo m’ont littéralement transformer en gamin (un peu comme quand je vais à Disneyland Paris mais sans faire la queue) !

Quand je dit enfance, je ne blague pas… suffit simplement de voir la photo dessous pour comprendre !

Une Dolorean ! Une qui fonctionne ! Avec plein de voyant, de boutons et autres accessoires comme la vraie !

Une réplique parfaite, un boulot monstre par les propriétaires…

Mais la Geek expo c’est aussi :

Mais pas que… c’est aussi, du cosplay (plus ou moins réussit)

Et aussi dès stands de jeux vidéos (dont Nintendo avec la switch), des PC en ligne pour du FPS, des conventions, des séances de dédicaces (avec des gens qu’on sait même pas qui c’est…), le tous dans une ambiance sympa, à échelle humaine qui nous a permis d’en profiter le maximum.

Je vous passe les gens déguisés en licorne en train de se promener avec des panneaux « free hugs » qui m’ont plus donnés envie de leur fourrer leur corne dans le fion plutôt que les câliner… je vous fait aussi grâce du stand « just dance » avec Dina (ouais… je connais Dina… c’est à ce moment là que j’ai réaliser que j’étais beaucoup plus Geek que mon frère et qu’en réalité sommeil en moi un putain de gros Geek.. qui se cache même pas au final).

Je vais arrêter mon article ici parce que j’ai l’impression de t’avoir perdu à la deuxième ligne…

Avant de terminer, je partage avec vous les photos prisent avec l’équipe de Noob (juste pour me la raconter)

Encore merci à eux pour l’accueil et la gentillesse , c’était vraiment un moment sympa !!

J’ai chercher un moment comment finit cet article, mais j’ai rien trouver de mieux que de vous dire allez y, c’est vraiment sympa ! Et rendez vous à l’année prochaine !

PlayStation VR Aim Controller


Un petit article sur cet engin complètement improbable !

J’ai franchit le cap comme un gros geek que je suis en me laissant lâchement influencer par deux pub et une vidéo sur le site de PlayStation. Je sait.. je suis un faible mais j’aime ca !

Mais qu’est ce que c’est donc que le PlayStation VR Aim Controller ?

C’est le nouveau jouet qui accompagne à merveille le jeu Farpoint tout fraîchement sorti.

Il vous faudra biensur posséder le PlayStation VR ( le casque de réalité virtuelle de la PlayStation 4, pour toi le noob qui débarque) pour pouvoir jouir des fonctionnalités du bouzin et d’un jeu compatible (pour le moment Farpoint (qui est un FPS), mais il semblerai que les développeurs soient en train de préparer plein de titre). Le PlayStation VR Aim Controller est donc le « fusil » qui vous servira pour jouer.


Je vais vous éviter un unboxing super chiant… surtout que la boîte est vide. Le jeu, le PlayStation VR Aim Controller point. Le tous dans des compartiments en cartons marron. Moche, mais simple et efficace (manque peut être une jolie housse pour ranger le merdier après avoir jouer, m’enfin je dit ca…).

C’est donc super efficace. Tous comme l’engin en lui même, il est moche… mais moche… le plastique est le même que les manettes (c’est dire si ca fait produit pas finit…) mais voila l’ergonomie de l’ensemble ! Complètement bluffant.

Les boutons sont super bien placés, le calibrage pourrait même être fait par Philippe Croison ! C’est dire !

La prise en main est rapide, le jeu ultra immersif ! J’ai vraiment eu l’impression d’avoir la vraie arme en main (on en oublie le plastique), pire, vous appuyez sur le jostick pour avancer, et bien cela devient un geste tout de suite naturel. Une belle réussite…

Le prix. Et bien… ca m’a laissé sur le cul car c’est abordable (tous est relatif hein) mais vous pourrez vous le procurer pour 90€ avec le jeu !!

C’est vraiment un super produit, combiner au PlayStation VR qui va devenir un engin redoutable pour tous les FPS (je vous le dit d’avance, si StarWars BattleFront II sort avec une mission VR compatible PlayStation VR Aim Controller, je suis pas à l’abri de salir les rideaux !) si les développeurs prennent sérieusement ce support pour les jeux à venir !

Bref, un incontournable pour moi, les équipes qui ont produit le PlayStation VR Aim Controller ont vraiment travailler l’ergonomie général qui rend le rend facilement utilisable.

Si c’était à refaire je referai, n’hésitez donc pas à franchir le cap !

Disneyland Paris fête ses 25 ans


Et aujourd’hui à démarré le week-end « press-event » , oui parce que non.. Disney communique à fond sur son anniversaire qui aura lieu en réalité le 12 avril…

En attendant faut inviter du people et du blog acquis à leurs cause (c’est mieux pour le retour comm), ce qu’on appel des « greffes » dans le jargon..

Sauf que moi je suis pas invité donc je peut dire ce que je veut. Voila donc mon retour à chaud de cette journée de lancement officielle !

Parce que oui.. Disneyland Paris a voulu frapper fort et donc nous balancer du live dans la tronche via périscope (et donc twitter… et sûrement Facebook (mais ca je sais pas.. j’ai pas de compte) car je les imagine mal se passer d’un tel support (même si tous le monde sait que c’est sur Twitter que tous ça passe…)), et j’ai donc suivi ces « nouveautés » en live (à distance, mais en live).

Oui oui nouveautés.. parce qu’à part la parade et l’illumination (anciennement Dreams) ne vous attendez pas non plus aux festivités du siècle (il y a Star tour 2 en nouveauté (ou en mise à niveau d’attraction comme vous voulez)) mais rien de transcendant…

Disneyland Paris 25eme anniversaire

Pour en revenir à la journée, deux événements majeurs donc :

– la parade :

Que des nouveaux chars.. alors oui Disneyland Paris a fait fort.. sortir une parade incomplète pour le press-event.. donc des personnages à pied, et des « trous » flagrant, c’est quand même balaise.

Passer ce détail que les newbies auront même pas remarqué, les chars sont plutôt beau, assez coloré et plutôt agréable à regarder (même si j’émets de sérieux doutes sur la cohérence du code couleur du char de la reine des neiges).

Mention spéciale au char de Dory qui réussit l’exploit d’être suffisamment proche du parc en mettant Crush en valeur mais en oubliant un clin d’œil à Nemo qui est quand même la base du truc…

Monde de Dory Dory

Bref, hâte de voir la parade complète qui devrait être assez sympa… par contre la musique… insupportable ! Très.. trop… comment dire… rien en fait. Aucun rapport avec la magie Disney au sens où on la connaît. Ca me rappel DJ stitch, le truc improbable et totalement hors sujet…

je vais attendre de la voir sur le parc pour finaliser mon avis, mais en attendant j’ai mal à ma magie.

– L’illumination (en remplacement de Dreams)

Là c’est fort ! Finit Peter Pan.. place à Mickey !! Oui parce que oui ! On vient au parc pour voir Mickey ! Rien à carrer de Peter Pan !

Les nouvelles scènes sont belles, la mise en place approche la perfection… jusqu’à… Star Wars…

Oui.. Disney fort de son expérience te glisse Star Wars entre le roi lion et la reine des neiges.. en te le foutant sur une intro avec les ballons de Karl (NDLR : là-haut pour toi l’inculte…) bref je me demande encore comment Jean Paul de la réal a pu valider une transition pareil…

Le parc à fait la saison de la force aux Walt Disney Studios, le truc en place, classe et à sa place ! Pourquoi nous balancer du Star Wars dans le parc ? Cela n’a clairement pas sa place et n’amène aucune cohérence…

Mais si on passe ce détail, ce spectacle est beau, bien fait et fera rapidement oublier Dreams sans aucun problème !

Bref… ce lancement « live » de Disneyland Paris pour les 25 ans est clairement une bonne idée parce qu’il m’a malgré tous donner l’envie d’aller sur place pour voir ce que ça donne… en espérant que le niveau de cette journée soit le même que cette nouvelle saison qui nous attendant !!

[Hors série] Drone Parrot Mambo


Salutations les bons amis…

J’écris pas souvent, alors je vais commencer par vous préciser que cette article n’est pas sponsorisé… Au cas où vous ayez envie de me classer partie le tas de connasses blogueuses vénales que vous lisez régulièrement…

Bref, le 22 c’était mon anniversaire.. (Et oui..)  et ma petite femme et son oncle ont eu la bonne idée de m’offrir un des nouveaux drone de chez Parrot le Mambo. Ce nouveau Minidrone au look improbable et accessoirisé.

Je vous fait grâce de la video »unboxing » chiante et inutile (et qui de toute façon ne m’aurait pas rapporter un centime…)

Parrot Mambo

Ce drone assez petit en taille contient une batterie, un cable USB pour le charger, un canon et un grabber (une pince)

Après avoir télécharger l’application de chez parrot et activé le Bluetooth de l’iPad c’est parti. Deux solutions pour le faire décoller, soit directement d’une surface plane ou en lui donnant une petite impulsion de votre main.

La prise en main est rapide et surtout très simple, les commandes se prennent en main à la vitesse grand V. Bref rien de bien compliqué !

Pour les accessoires il suffit de les fixer au-dessus du drone et ils sont automatiquement reconnus. Apres le decollage le drone se met à un metre du sol en mode stationnaire en attendant vos ordres.

La stabilité de l’engin est tellement bonne qu’elle en est presque troublante… Il se guide de manière très precise, bref un très beau jouet. Je l’ai trouvé clairement plus facile à prend en main que mon premier drone (un ArDrone 2.0 de chez Parrot egalement)

Je vais quand même lui trouver un beau point faible qui est la batterie (récurant chez les drones) qui dure en moyenne 5 A 6 minutes. Alors oui, le temps de chargement est de 25 minutes envions, mais c’est clairement frustrant de devoir attendre autant pour 5 minutes de plaisir (ma femme dit pareil des fois….)

Le tous est plug (non pas anal…) and play, simple, fun… Et pour pas trop chere (120€ environ) . En bref si vous voulez vous familiariser avec les drones, ce modèle est une excellente entrée en matière très rigolote. Et si vous avez pas de smartphone ou tablette pour piloter l’engin, Parrot vend egalement des pad (un peu a la manière d’une manette de console de jeu) permettant de le contrôler facilement.

En bref, un bon 8/10, mais il deviendra rapidement indispensable d’acheter des batteries supplémentaire !!

Disneyland Paris vs Futuroscope 


Bien le bonjour !

Et oui j’ose.. J’ose écrire un article et comparer l’incomparable !! L’excellence… Contre un vulgaire parc… enfin ca c’est ce que je croyais ! Et après avoir enfin tester le Futuroscope je vais essayer de vous éclairer le plus objectivement possible…

Enfin pour comparer l’incomparable je vais m’appuyer sur quelques critères (ne vous attendez pas non plus à un comparatif très détaillé il ne s’agit pas ici de spoiler vos éventuelles envie de sejour) :

– le prix

– l’hôtel

– la bouffe

– l’immersion \ la thematisation

– les attractions

– le spectacle nocturne

– les employés

– l’ambiance générale

Aller commençons tranquillement …

– le prix :

Bon bah là effectivement difficile de « comparer » mais trois jours au Futuroscope vous coûterons grosso modo trois fois moins chere que Disneyland Paris (à tous les niveaux, entrées, nourriture, hotel… Etc ,sauf les boutiques où les prix sont similaire). Pour le détail voir les rubriques suivantes, parce qu’évidemment la difference de prix est justifiée… Ou pas.

Lá où il vous faudra deux jours pour tous faire au Futuroscope, il vous faudra au moins trois à Disneyland Paris

Un point pour le Futuroscope

– l’hôtel :

Alors là pas de suspense… Le point va à Disneyland Paris. L’hôtel du Futuroscope (qui vous donne accès direct au parc par une passerelle) est clairement une honte… Autant de l’extérieur est sympa mais le couloir ressemble à un hôpital et l’intérieur de la chambre n’est pas mieux que le formule 1 du coin de la rue…

Alors si effectivement la proximité du parc est clairement un avantage (un peu comme le Disneyland hôtel) cela en reste là. Et c’est bien dommage, l’ambiance général du séjour passe aussi par un hotel « immersif »

Dans les points négatifs : l’absence de climatisation dans les chambres (notez qu’à Disneyland Paris les hôtels entrées de gamme comme le Santa Fé ou le Cheyenne n’en ont pas non plus), pas de bar dans le batiment principal , et le restaurant est ouvert seulement le matin pour le petit déjeuner… Ce qui vous oblige à manger dans le parc le soir (j’y reviendrai plus bas)

Bref.. Cet hotel est clairement un échec

– la bouffe :

Ici, cela va être très subjectif parce que les goûts et les couleurs…

Les offres des deux parcs sont relativement diversifiés, donc je vais baser mon comparatif sur un rapport qualité prix.

En prenant l’hypothèse que la majorité de mes lecteurs sont des pauvres et auront tendance à se rabattre sur des fast food ou équivalent, prenons un prix moyen de 15€ par personne pour faire un repas.

Et bien à Disneyland Paris pour 15€ vous mangez du gras… Potentiellement de la merde mais rarement de la nourriture…

Au Futuroscope vous mangez.. Et vous mangez du bon ! Du bon et du varié ! Un vrai plaisir meme pour un simple sandwich !

Donc même si Disneyland Paris essai de faire des efforts sur la nourriture, le point va au Futuroscope

– l’immersion / la thematisation :

Pas de débat Point à Disneyland Paris , les lands sont beaux bien organisés, alors qu’au Futuroscope vous etes dans un parc. Point… Pas de suite logique dans l’organisation des attractions, pas de classement par theme.. On passe des lapins cretins a des manèges de foire sans transicion..

Point pour Disneyland Paris

– les attractions :

On pourrais en parler des heures.. Aucun des deux parcs n’amène des « vrais » sensations… À part « danse avec les robots » d’un côté et « Space Moutain » de l’autre c’est relativement limité.

Le Futuroscope se base plus sur les technologies et les simulateurs, là où Disneyland Paris a plus de Dark Ride et attractions classique…

Il est clair que la qualité de l’attraction des  « lapins cretins » n’a clairement rien à envier à l’attraction « ratatouille » bien au contraire. La qualité meme des attractions du Futuroscope est plutôt bonne et agréable, l’expérience du séjour se basera plus sur vos goûts et sur vos envies…

Par contre le gros point noir du Futuroscope est la restriction de taille.. Si vos enfants font moins de 1,05 metre n’aller pas au parc ! Ils ne feront quasiment rien.. En dessous de 1,20 metre les restrictions sont similaires à Disneyland Paris.

Le Futuroscope à un coin du parc qui s’appelle « le monde des enfants » mais qui n’est pas adapté à la cible. Ce parc n’est clairement pas fait pour des enfants en bas age contrairement à Disneyland Paris.

Bref, point à Disneyland Paris

– le spectacle nocturne :

Dream’s à Disneyland Paris et la forge aux etoiles au Futuroscope

Encore une fois.. Affaire de gout, mais je vais attribuer le point au Futuroscope qui joue parfois le spectacle deux fois par soir pour que le plus grand nombre puisse le voir, et qui ne ferme pas des secteurs de parc complet pour realiser la mise en place. Le spectacle est beau, presque émouvant, mis en scène par le cirque du soleil (je pense que le côté qualitatif vient clairement de là) et enfin on peut le voir assis car le spectacle ce joue dans un théâtre geant à ciel ouvert… Là où à Disneyland Paris vous restez debout avec des abrutis qui mettent des enfants sur les épaules réduisant grandement le champ de vision..

– les employés :

Je croit que globalement les deux parcs sont au même niveau.. Quoi que… Parfois à Disneyland Paris certains se croient un peu tous puissant.. Mais je manque de recule sur le Futuroscope pour etre parfaitement objectif.

Un bon côté quand même c’est qu’au Futuroscope une employée à gentillement mis nos poussettes a l’abri pendant une averse, pas franchement sur qu’a Disneyland Paris quelqu’un aurait fait pareil.

Bref, match nul sur ce point lá
– l’ambiance générale :

J’ai beaucoup aimé le côté relaxe du Futuroscope où la totalité des espaces verts sont accessibles et des coussins géants mis à disposition pour faire la sieste. Les visiteurs sont globalement plus respectueux qu’à Disneyland Paris (il est clair que le volume de visiteurs y est pour beaucoup)

Par contre le temps de thematisation du Futuroscope rend le parc moins immersif et donc beaucoup moins dépaysant que Disneyland Paris.

CONCLUSION :

J’ai passé un excellent séjour au Futuroscope et meme si les attractions sont de bonnes qualité, je ne suis pas sûr que cela nécessite plus d’une visite par an.

Le Futuroscope vend un pass prenium  pour ne pas faire la queue à certaines attractions (pour la maudite somme de 15€ par personne) qui peut devenir vite indispensable ! (Disneyland Paris devrait clairement s’en inspirer)

En bref deux parcs totalement différents dans l’ambiance, l’immersion et tous ce qu’il y a autour, certains point du Futuroscope sont clairement à revoir mais ce parc n’a clairement pas à rougir de l’offre qu’il propose !

À faire sans hésiter !

Retrouvez moi sur Twitter @bibinopapx et sur Instagram : @bibinopapx

%d blogueurs aiment cette page :