Archives du blog

Recapitalisation – Disneyland Paris – Suite…


Bonjour à tous,

Aller, un petit sujet un peu plus sérieux que d’habitude… je vient d’avoir une petite réponse à ma lettre RAR tout récemment adressée à Disneyland Paris et plus particulièrement à la directrice du conseil de surveillance. Il me parait important de vous montrer la réponse, vu que j’ai partager avec vous le courrier envoyé.

Si tu à rien compris ou rien suivi, va lire ça : Save EuroDisney ShareHolders et tu revient me voir !

Voici la réponse qui à été apportée à mon courrier :

Réponse page 1 Réponse page 1
Réponse page 2 Réponse page 2

Bon vous en pensez ce que vous voulez… perso le concept de « je répond à côté » j’aime assez… surtout que entre temps il y à eu la fameuse table ronde dont elle parle. Pour vous faire une meilleure idée je vous invite à regarder le compte rendu en cliquant ICI

On sent que l’ambiance n’est pas au mieux… et l’assemblée générale de cette année promet d’être relativement sportive ! En tous cas, je vous laisse juge..

SaveEuroDisneySharehoders – DisneyLand Paris


Un groupe d’actionnaires s’est constitué en comité pour répondre à l’opération de recapitalisation annoncé au début du mois d’octobre avec une volonté réelle de s’opposer à ce qui s’apparente à une spoliation des actionnaires au profit exclusif du principal d’entre eux.
Première action, l’envoi d’une lettre revendicative à la Présidente du Conseil de Surveillance, défaillante sur ce coup.

Vous pouvez les retrouver sur leur page facebook ou sur le compte twitter : @SaveEdShare

N’hésitez pas à partager avec le plus grand nombre. C’est par le nombre que les actionnaires défendront leur participation dans EDL.

Suite à l’annonce de recapitalisation d’Euro Disney SCA, et face à l’inaction du Conseil de Surveillance, nous vous invitons à suivre notre démarche et envoyer cette lettre au Conseil de Surveillance à l’adresse suivante:
Conseil de surveillance d’Eurodisney SCA
A l’attention de Madame Virginie CALMELS
1, rue de la Galmy
77700 CHESSY

Lettre:
Madame la Présidente,

La lecture du document annonçant la recapitalisation du groupe EuroDisney nous apprend que : « Le conseil de Surveillance d’Euro Disney S.C.A. apporte son soutien unanime à cette proposition qui bénéficierait au groupe Euro Disney. Avec le soutien de The Walt Disney Company, cette opération réduirait l’endettement d’Euro Disney et lui donnerait les moyens d’investir dans Disneyland Paris. »

Le conseil de surveillance devant faire respecter les droits de TOUS les actionnaires, je suis surpris qu’une nouvelle fois, les petits actionnaires soient oubliés au profit des seuls intérêts de la Walt Disney Company.

En effet, quel est l’intérêt de cette opération ? Rembourser la WDC par un nouvel apport des petits actionnaires afin, soi-disant, d’améliorer la situation financière… Argument déjà présenté il y a 10 ans exactement, au moment de la dernière opération de recapitalisation. Et quels changements y a-t-il eu dans la gestion et les résultats du groupe ? Aucun. Ce qui prouve qu’augmenter le capital pour poursuivre la politique menée nous conduira à de nouvelles pertes.

Les prélèvements qui grèvent la trésorerie du groupe n’ont pas été modifiés. Pire, depuis la reprise la dette par la WDC, opération qui allait soi-disant nous permettre de gérer plus efficacement notre trésorerie selon votre discours, le groupe n’a plus la possibilité de les décaler dans le temps. Le résultat ne s’est pas fait attendre, deux ans plus tard, le groupe est en cessation de paiement ! Une nouvelle fois, la WDC fait payer à l’ensemble des actionnaires d’ED SCA ses erreurs de gestion et ses anticipations hasardeuses.

Lorsque l’on observe l’opération, on s’aperçoit que l’on impose aux actionnaires de racheter la dette d’une société en cessation de paiement (EDA) à 100% de sa valeur. Cela ne se voit nulle part. En effet, personne de sensé ne rachèterait la dette du Malawi au nominal, sachant qu’il n’est pas capable de rembourser. Pourtant c’est ce type d’opération que vous nous encouragez à faire ! La WDC devrait au moins consentir une décote pour le rachat de la dette d’EuroDisney Associés SCA.

Dans le même temps, seulement 25% de l’argent récolté sera affecté à la trésorerie de la société. Ce qui signifie que la société se retrouvera dans la même situation dans 3 ans. Cette opération ne sera donc qu’un coup d’épée dans l’eau si rien ne change dans la gestion opérationnelle du groupe.

Par ailleurs, la WDC, non seulement n’essaye pas de compenser ses erreurs de gestion en revenant sur les conditions défavorables de valorisation de ses licences et de ses frais de gestion, mais elle augmente le taux de ses avances de trésorerie. Comment voulez-vous que les petits actionnaires puissent croire un seul instant que la WDC veuille nous « aider » avec de telles modalités ? Si elle souhaitait réellement améliorer la situation, elle nous ferait des avances en compte courant, non rémunérées, afin de nous permettre les investissements annoncés comme nécessaires.

Enfin, l’opération est menée de telle façon qu’elle va contribuer à appauvrir les petits actionnaires. En effet, soit ils sortent de la société avec une moins-value allant de quelques pour-cent jusqu’à 95%, soit ils se retrouvent avec des actions dévaluées, puisque cette opération va conduire le cours du titre, déjà proche des plus bas historiques, au cours de l’euro symbolique. Après vous être « débarrassée des banques » (sic), souhaitez-vous également vous débarrasser des petits actionnaires ?

La composition du capital de la société nous apprend qu’une grande partie des membres du club actionnaires sont très attachés à la marque Disney. Souvent c’est le seul titre qu’ils possèdent. Comment peuvent-ils se sentir respectés dans une telle situation ? Est-ce ainsi que la WDC considère ses meilleurs prescripteurs ?

Par conséquent, il me parait impératif, avant la convocation de l’assemblée générale, de renégocier cette recapitalisation afin de faire évoluer la position de la WDC. Le rôle du conseil de surveillance est de vérifier que les propositions du gérant bénéficient à tous les actionnaires et non exclusivement au principal d’entre eux…

Veuillez recevoir, Madame la Présidente, mes salutations distinguées

%d blogueurs aiment cette page :