Archives du blog

Big Thunder Moutain – On Ride (HD)


Parce que je sais que vous avez sur-kiffé le petite « On Ride » de l’attraction It’s a Small World à Disneyland Paris, je vous propose aujourd’hui un petit tour dans ce que vous appellerai vulgairement vous les néophytes le train de la mine.

Mais avant de monter à bord, petit historique de l’attraction et quelques précisions, Big Thunder Moutain (que nous appellerons BTM) à ouvert le 12 avril 1992 en même temps que le Disneyland Park, il s’agit d’une attraction type montagne russe sans inversion sur le thème du FarWest, qui vous propose un parcours de un peu plus de un kilomètre et trente trois mètres de hauteur, pour quatre minutes de plaisir avec une pointe à 67 km/h.

Big Thunder Moutain

Si vous parcourez le web, Wikipédia vous précisera l’histoire de l’attraction : Situé en face du village de pionniers Thunder Mesa, la mine de Big Thunder Mountain (Montagne du Grand Tonnerre) a été abandonnée en raison de la malédiction d’origine indienne planant sur le lieu. Cette montagne est la résidence du Dieu Tonnerre, un aigle géant dont les « blancs » ont troublé le repos. Aussi l’esprit sacré a fait tarir le filon et écrouler la mine.

Histoire en lien direct avec l’attraction Phantom Manor situé juste en face… mais ça je vous le laisse découvrir en allant sur le parc.

Pour découvrir le ride au premier rang et en HD, c’est en dessous que cela se passe :

 

It’s A Small World Célébration


La saison de Noël vient de s’achever à Disneyland Paris. Pour cette saison, et comme toute les années, la célèbre attraction « la maison des poupées » It’s A Small World à revêtue son habit de noël pour se transformer en It’s A Small World Célébration.

IMG_0543.JPG

Si vous n’êtes jamais aller sur le parc Disneyland Paris, une petite mise à niveau s’impose : It’s a Small World est une attraction familiale de type croisière scénique célèbre des parcs à thèmes Disney (il existe plusieurs versions de l’attraction à travers le monde). Elle représente les différents peuples et pays du monde au travers de poupées d’animaux et d’enfants en costumes locaux et de décors, le tout avec un fond musical joué en boucle et chanté en plusieurs langues (que vous ne pourrez pas oublier une fois écouter…). L’attraction célèbre la fraternité universelle.

Si vous connaissez l’attraction et que vous n’avez pas pu vous rendre sur les parcs pour cette période, ne soyez pas triste, nous avons profiter de notre séjour sur les parcs pour embarquer notre caméra dans l’attraction et vous proposer cette vidéo On Ride en HD !! Si vous ne la connaissez pas, c’est le moment d’embarquer !

Bon visionnage  :

Parc #Spirou Provence, on y retourne ?


Bonjour à tous,

Et oui ! Bonne question… doit on retourner au Parc Spirou Provence dès sa réouverture pour la saison 2019 ?

Si vous vous demandez pourquoi un tel article, je vous invite à jeter un œil sur mon dernier billet à ce sujet en cliquant ici avant d’aller plus loin !

Ca y est, vous avez rattrapez votre retard ? Donc on peut continuer. A l’ouverture pendant l’été 2018, le plan du parc ressemblait à quelque chose comme cela (source : parc-attraction-loisir.fr):

Mais il semblerai que pour la réouverture de la saison 2019, il ne ressemblera plus du tous à cela ! En effet, la direction du parc communique maintenant depuis plusieurs jours (voir semaines), sur 12 bonnes raisons de prendre un pass saison pour l’année à venir.

La première annonce à été la mise en place d’un plan d’investissement de 10 millions d’euros (NDLR : Pour situer, imaginer qu’un grand huit non thématisé de type montagne russe vaut 400 000 € environ (pour 12 000 € moyen pour une pêche aux canard)) visant à l’ouverture de huit nouvelles attractions.

Grand huit

Pour le reste, comme je sait que vous êtes des fainéants, je vais vous résumer ici, toutes les annonces faites par le parc :

1 – Arrivée de nombreux arbres de grande taille, abris sur les terrasses des restaurants, de nouvelles zones de repos, de nouvelles décorations. Ce qui ne sera pas un mal, tellement le parc en à souffert à son ouverture (NDLR : en pleine canicule)

2 – Arrivée de nouveaux personnages au parc avec Boule et Bill. Le Parc accueillera aussi de nouvelles mascottes avec : Bill, Lucky Luke et Spip

3 – Nouvelle attraction : L’express de Spirou. Il ne s’agit pas d’une attraction à proprement parler mais d’un petit train qui fera la navette entre l’entrée du parc et le parking toutes les 10 minutes. Il pourra transporter jusqu’à 96 passagers. Pour info, il faut aujourd’hui entre 5 et 10 minutes pour aller du parking à l’entrée du parc à pied

4 – Nouvelle attraction : L’aire de jeu Marsupilami.. D’une surface de 300m2 et jusqu’à 9 mètres de hauteur, l’aire de jeu pourra accueillir jusqu’à 150 enfants en même temps. Il s’agit d’une aire de jeu style « Mc Do » (ou Royal Kid’s comme vous voulez) mais version XXL

5 – Nouvelle attraction : Le Junior Spinning Coaster de Preston & Barbieri. Réservée aux enfants de moins d’un mètre. Vitesse maximale de 26km/h. Dans l’univers de Boule et Bill. Cela ressemble à cela (source : Prestonbarbieri.com)

6 – Nouvelle attraction : La Mine Tower. Hauteur = 90 mètres de chute et d’adrénaline sur le thème de Zombillenium

7 – Nouvelle attraction : Attraction thématisée Zorglub sera le fameux Starshape de Zierer. Haut de 30 mètres, sensations fortes garanties avec des rotations à plus de 100km/h. Il s’agit ni plus ni moins que d’un manège de foire (voir la photo en dessous, source : Zierer.com)

8 – Nouvelle attraction : Le Flume Ride Fury. Attraction aquatique signée Hafema. Vous pourrez affronter 2 chutes de 4 et 10 mètres lors d’un parcours de 250 mètres et expérimenter des innovations exclusives ==> Une chute en marche arrière avec un turntable ==> Un ascenseur vertical à tilt sur l’autre chute. Il s’agit d’une attraction type « tronc d’arbre » que vous pouvez déjà trouver dans plusieurs parcs comme Le Parc Astérix ou Port Aventura

9 – Nouvelle attraction (rermplacement) : L’immersive Cinema 6D avec un nouveau film sur les Marsupilamis viendra remplacer l’AGV Dark Ride. La salle pourra accueillir 60 explorateurs devant un écran géant de 14×7 mètres.

10 – Nouvelle attraction : Le Nid du Marsupilami Découvrez en première mondiale le Rollerball de RES. C’est une exclusivité par sa taille et par la longueur du parcours. Apparemment il s’agit d’un coaster vertical. Pour imaginer ce que cela donne, voilà le schéma :

11 – Tous les jours, le parc proposera plusieurs activités gratuites accessibles à tous dont un stand de maquillage, sculpture de ballons, la roue Jelly Belly, un mini Spectacle de Mascottes (je demande à voir…), l’arrivée de casques de réalité virtuelle sur les tours de chute Houbi et Houba (je comprend pas bien l’intérêt… mais à voir), le retour du Spirou Kid Challenge avec 12 nouvelles dates

12 – Dernière raison de prendre un pass saison : Le Parc Spirou Provence a décidé de vous faire un cadeau pour Noël : Mise en place d’une promotion exceptionnelle spéciale fêtes : Si vous achetez un Pass Saison 2019 AVANT LE 24 DÉCEMBRE MINUIT bénéficiez d’un tarif réduit : 50€ au lieu de 79 pour les adultes et 40€ au lieu de 69 pour les enfants. A noter également que le parc propose des tarifs réduits sur les billets 25€ au lieu de 29.50 pour les adultes et 20€ au lieu de 24.50 pour les fants

Il semblerai donc que le prix des billets d’entrées ne sera pas impacté par l’arrivée en masse de toute ces nouveautés qui s’annoncent déjà plus que très alléchantes !

Rendez vous à partir du 6 avril 2019 pour la réouverture du Parc

Pour suivre leurs actualités, vous pouvez retrouver le Parc Spirou Provence, soit :

N’oubliez pas de nous rejoindre sur les réseaux sociaux !!

Parc Spirou Provence


Salut à tous !

Vous l’attendiez (ou pas…), voici mon petit retour sur le Parc d’attraction Spirou Provence qui à ouvert ses portes le 1er juin 2018 à Monteux (84, tout proche d’Avignon).

Cela fait plusieurs années que j’entends parler de ce parc aux très grandes ambitions, qui devait ouvrir à 1h30 de chez moi… c’est enfin chose faite ! Une petite visite s’impose donc rapidement pour tester cela.

Après avoir vu un reportage (très peu flatteur) sur M6, je confirme mon envie de voir cela de mes propres yeux et de me faire mon avis. Alors je vous précise tout de suite, je ne suis pas un de ces soi disant influenceur qui sucerait pour avoir la dernière marque de cacahuète sortie dans le commerce… par conséquent, je n’ai pas été invité pour visiter le parc, j’y suis allé avec mon argent perso et je n’ai aucun intérêt personnel la dedans. Je vais donc tâcher d’être le plus objectif possible.

D’ailleurs, en parlant d’argent, le parc affiche des prix élevés pour les entrées (32 € pour les adultes et 25 pour les enfants). Autant vous dire que pour une famille de 4 ça pique… Coup de bol, ma belle mère à un bon CE qui nous a permis de profiter d’une offre (46 € pour deux adultes et deux enfants gratuit), et cela me semble impératif de payer pas chère pour aller là-bas (mais ça j’y reviendrai plus tard).

Bref, nous voilà samedi matin, tous en voiture, direction le parc !

GOPR6478.JPG

En arrivant devant le parc je reconnais le directeur (vu à la télé hein…) qui se rapproche de nous pour nous saluer. J’en profite pour échanger quelques mots avec lui (très sympa au passage), et il ne me cache pas que le parc est inachevé, qu’il reste beaucoup à faire, et me parle des fortes chaleurs qui ont largement handicapé le nombre de visiteurs car le parc n’a pas d’ombre (on a constaté cela par la suite). Il semblerait (d’après ses dires) que le nombre de visiteurs ait triplé depuis que les températures ont baissé.

Il me précise également, qu’ils sont déjà en train de bosser sur l’année prochaine, car pour lui il est impératif de développer au plus vite le parc. Ses priorités passent par l’aménagement, mais surtout par l’expérience visiteurs (tiens j’ai déjà entendu cela chez un concurrent aux grandes oreilles).

GOPR6551.JPG

Nous voilà entré dans le parc qui nous plonge dans l’univers de la bande dessinée. Pour le coup c’est plutôt bien réussi, les couleurs sont belles, les façades sont assez immersives, même si cela reste étroit. Je ne connais pas l’objectif en terme de visiteurs dans quelques années, mais il est possible que l’on se sente vite à l’étroit (on est très loin d’un main street de Disneyland Paris).

Pour essayer d’être le plus clair possible je vais vous décomposer ma visite en catégorie :

1 – La thématisation / l’immersion

Ma note : 5/10

Comme précisé au dessus, le but est de nous plonger dans l’univers de la bande dessinée, c’est plutôt réussi dès l’entrée avec les jolies façades et les personnages qui vous attendent pour vous accueillir (Spirou et Marsupilami), mais une fois passer cela… On arrive sur un genre de grand place « vide » avec des attractions posées le long du parcours. Pas d’arbre, peu de bâtiments de tailles importantes et bien thématisés (j’ai noter l’effort de faire un peu de déco sur les « cabanes » abritant les opérateurs, mais cela reste succinct).

Certaines peintures (comme dans Marsu Palombia) sont déjà décolorées… comme si l’attraction est là depuis plusieurs années.

Beaucoup d’espace de pique nique (appelés « espace de repos ») sur le plan du parc, qui ne présentent finalement que peu d’intérêt.

GOPR6542.JPG

2 – Les attractions

Ma note : 7/10

C’est plutôt une bonne note. Clairement, la cible du parc est les familles avec des enfants entre 5 et 9 ans dans l’idéal. Les attractions sont très bien adaptées aux petites tailles (la plupart à 90cm en étant accompagné et toutes à 120 ou 130cm non accompagné) et il n’y à pas de grosse attraction à sensation du niveau d’un e-ticket.

Le plus gros coaster est Spirou Racing mais qui reste très abordable pour un enfant de 6 ans (pas d’inversion, pas de air time)

Le parc comporte pour le moment 12 attractions (3 coasters, 3 simulateurs numériques et 6 attractions familiales).

Le niveau des simulateurs numériques (3D ou 4D) est très moyen  et n’amène pas grand chose en terme de sensation, ni d’expérience, nous ne nous attarderons pas la dessus.

Les attractions familiales sont plutôt variées de Fantasio Rodéo à Houba en passant Spip Jumper, il y en a pour tous les goûts. Je cherche encore le rapport de Mesozoïk Island avec le reste du parc (simulateur 3D avec des dinosaures), mais passons…

Bref amateurs de sensations fortes, passez votre chemin ! Ce parc est, je le rappelle, familial ! (Les enfants auront malgré tout quelques sensations, n’ayez craintes). Mais je mets une bonne note car les attractions sont vraiment très variées.

Un mauvais point cependant, le tout sécurité peut être pénible… Les employés m’ont obligé d’enlever mes lunettes dans Spirou Racing (sans inversion et sans air time je le rappelle…) alors que je fais Dragon Khan, HyperSpace Moutain, ou la Tour de la Terreur en les gardant…

De la même manière, impossible de filmer on-ride. Autant je comprends l’aspect sécurité pour certaines attractions, autant je comprends pas qu’on ne puisse pas filmer dans Spirou Racing avec une GoPro en frontal (alors que l’on m’a laissé le faire dans Indiana Jones qui possède une inversion…). Cela permettrait un « coup de pub » gratuit avec des diffusions sur Youtube par exemple.

3 – La nourriture

Ma note : 8/10

Le parc vous propose trois offres de restauration en allant du sandwich, en passant par le fast-food en arrivant au self service. Pour le moment le choix peut paraître restreint, mais vu la taille du parc, il est largement suffisant !

Notre choix pour cette première visite s’est arrêté sur le self service Vroup, restaurant style année 30, plutôt bien décoré, propre.

GOPR6522.JPG

Le restaurant Vroup propose surtout un rapport qualité prix imbattable. Nous avons mangé pour 16 € par adulte (entrée, plat et dessert) et 8 € par enfant. Vous ajoutez un peu de vin, du café et vous avez une note ne dépassant pas 55 € pour 4 (NDLR : 35 € par adulte est le prix moyen d’un buffet à volonté à Disneyland Paris). Le self est assez varié, vous trouverez votre bonheur sans difficulté (viande, poisson, légumes, frites, pâtes, pâtisseries, glaces…)

Bref, un excellent point pour le parc. Il ne faut pas perdre de vue que la cible étant les famille, vous avez également le droit de venir avec vos pique-niques.

4 – Les employés

Ma note : 9/10

Ils sont calmes, souriants, sympathiques. Rien à redire ! Ils n’ont rien à envier aux employés du Futuroscope ou Disneyland Paris, ils sont largement au niveau (le parc n’en est qu’à ses débuts… donc pourvu que cela dure).

5 – La propreté

Ma note : 10/10

Une armée d’employé parcourt le parc en continue et ramasse tout ce que les visiteurs pourraient faire tomber au fur et à mesure… (même au restaurant où ma fille à fait tomber sa cuillère, ramassée et changée dans la seconde)

Les sanitaires sont propres également. Donc un excellent point !

GOPR6505.JPG

6 – Les boutiques

Ma note : 6/10

Pas mal de produits dérivés, plutôt jolis, bien adaptés, en passant par des t-shirts, polos, casquettes et les traditionnelles peluches.

Les prix sont du même acabit que les gros parcs, comptez 17 à 30 € pour une peluche de taille « normale »

Un bon point pour la boutique de BD à l’entrée du parc qui devrait ravir les fans de la franchise. On y trouve tous, Spirou bien-sur, mais aussi Gaston Lagaffe, les schtroumpfs, lucky luke et j’en passe !!

7 – Le rapport qualité / prix

Ma note : 4/10

Attention, ma note prend en compte le prix « plein » à l’entrée du parc. En gros, si vous n’avez pas de CE, pas de prix préférentiel, passez votre chemin ! Le prix est trop élevé pour ce que vous aller trouver à l’intérieur.

Le parc à d’ailleurs lui même mis en place une parade, consistant à une offre d’été où vous pourrez profiter de l’entrée à 16 € au lieu de 32, pour une entrée à partir de 16h00 (je vous rassure, le parc ferme à 21h, vous aurez donc largement le temps de faire toutes les attractions). Nous avons d’ailleurs constaté une grosse différence entre les temps d’attente du matin (entre 0 et 5 minutes) et ceux de l’après midi (10 à 30 minutes) à partir de 16h00, l’offre en place ayant à mon avis un grand succès !

Mais finalement, ne vaut il mieux pas une entrée à bas coût et un panier moyen élevé que l’inverse ?

GOPR6493.JPG

8 – Ce qu’il manque au parc

  • Pour le moment, pas besoin d’un hôtel, concrètement, le tour du parc est fait en deux bonnes heures en période de faible affluence (qui était notre cas avec une arrivée à 10h00 (ouverture du parc)
  • J’espère l’arrivée d’un spectacle (même de rue) pour « capter » le visiteur et permettre au gens de ne pas aller en continu vers les attractions
  • Lucky Luke en Face Character ! Il a largement sa place, et j’avoue que cela serait super classe…
  • Des attractions type dark-ride, permettant de se réfugier un peu plus en intérieur.

9 – En conclusion

Petit parc qui ne demande qu’à devenir grand, alors si vous hésitez à vous rendre sur place, cela vaut peut être le coup d’attendre une année de plus pour avoir une nouvelle attraction, en espérant que le prix du ticket ne progresse pas ou que les offres faites cette année soient reconduites l’année prochaine !

En attendant, ses débuts sont très prometteur, et même si le parc présente beaucoup de défauts (pas d’ombre, peu d’attractions), il n’est à n’en pas douter que si le plan de développement est adapté et les prochaines attractions « innovantes » les visiteurs seront au rendez-vous.

En bref, je suis allé là-bas avec une tonne d’aprioris, je suis revenu plutôt conquis (avec réserves) et confiant pour l’avenir de ce parc !

10 – Avant de vous laisser, quelques infos utiles

Le site est visible sur http://www.parc-spirou.com/

Vous pouvez retrouver prochainement toutes mes photos sur mon compte Instagram : Bibinopapx

Enfin, voici une petite vidéo de notre journée passée sur place :

 

Disneyland Paris fête ses 25 ans


Et aujourd’hui à démarré le week-end « press-event » , oui parce que non.. Disney communique à fond sur son anniversaire qui aura lieu en réalité le 12 avril…

En attendant faut inviter du people et du blog acquis à leurs cause (c’est mieux pour le retour comm), ce qu’on appel des « greffes » dans le jargon..

Sauf que moi je suis pas invité donc je peut dire ce que je veut. Voila donc mon retour à chaud de cette journée de lancement officielle !

Parce que oui.. Disneyland Paris a voulu frapper fort et donc nous balancer du live dans la tronche via périscope (et donc twitter… et sûrement Facebook (mais ca je sais pas.. j’ai pas de compte) car je les imagine mal se passer d’un tel support (même si tous le monde sait que c’est sur Twitter que tous ça passe…)), et j’ai donc suivi ces « nouveautés » en live (à distance, mais en live).

Oui oui nouveautés.. parce qu’à part la parade et l’illumination (anciennement Dreams) ne vous attendez pas non plus aux festivités du siècle (il y a Star tour 2 en nouveauté (ou en mise à niveau d’attraction comme vous voulez)) mais rien de transcendant…

Disneyland Paris 25eme anniversaire

Pour en revenir à la journée, deux événements majeurs donc :

– la parade :

Que des nouveaux chars.. alors oui Disneyland Paris a fait fort.. sortir une parade incomplète pour le press-event.. donc des personnages à pied, et des « trous » flagrant, c’est quand même balaise.

Passer ce détail que les newbies auront même pas remarqué, les chars sont plutôt beau, assez coloré et plutôt agréable à regarder (même si j’émets de sérieux doutes sur la cohérence du code couleur du char de la reine des neiges).

Mention spéciale au char de Dory qui réussit l’exploit d’être suffisamment proche du parc en mettant Crush en valeur mais en oubliant un clin d’œil à Nemo qui est quand même la base du truc…

Monde de Dory Dory

Bref, hâte de voir la parade complète qui devrait être assez sympa… par contre la musique… insupportable ! Très.. trop… comment dire… rien en fait. Aucun rapport avec la magie Disney au sens où on la connaît. Ca me rappel DJ stitch, le truc improbable et totalement hors sujet…

je vais attendre de la voir sur le parc pour finaliser mon avis, mais en attendant j’ai mal à ma magie.

– L’illumination (en remplacement de Dreams)

Là c’est fort ! Finit Peter Pan.. place à Mickey !! Oui parce que oui ! On vient au parc pour voir Mickey ! Rien à carrer de Peter Pan !

Les nouvelles scènes sont belles, la mise en place approche la perfection… jusqu’à… Star Wars…

Oui.. Disney fort de son expérience te glisse Star Wars entre le roi lion et la reine des neiges.. en te le foutant sur une intro avec les ballons de Karl (NDLR : là-haut pour toi l’inculte…) bref je me demande encore comment Jean Paul de la réal a pu valider une transition pareil…

Le parc à fait la saison de la force aux Walt Disney Studios, le truc en place, classe et à sa place ! Pourquoi nous balancer du Star Wars dans le parc ? Cela n’a clairement pas sa place et n’amène aucune cohérence…

Mais si on passe ce détail, ce spectacle est beau, bien fait et fera rapidement oublier Dreams sans aucun problème !

Bref… ce lancement « live » de Disneyland Paris pour les 25 ans est clairement une bonne idée parce qu’il m’a malgré tous donner l’envie d’aller sur place pour voir ce que ça donne… en espérant que le niveau de cette journée soit le même que cette nouvelle saison qui nous attendant !!

Disneyland Paris vs Futuroscope 


Bien le bonjour !

Et oui j’ose.. J’ose écrire un article et comparer l’incomparable !! L’excellence… Contre un vulgaire parc… enfin ca c’est ce que je croyais ! Et après avoir enfin tester le Futuroscope je vais essayer de vous éclairer le plus objectivement possible…

Enfin pour comparer l’incomparable je vais m’appuyer sur quelques critères (ne vous attendez pas non plus à un comparatif très détaillé il ne s’agit pas ici de spoiler vos éventuelles envie de sejour) :

– le prix

– l’hôtel

– la bouffe

– l’immersion \ la thematisation

– les attractions

– le spectacle nocturne

– les employés

– l’ambiance générale

Aller commençons tranquillement …

– le prix :

Bon bah là effectivement difficile de « comparer » mais trois jours au Futuroscope vous coûterons grosso modo trois fois moins chere que Disneyland Paris (à tous les niveaux, entrées, nourriture, hotel… Etc ,sauf les boutiques où les prix sont similaire). Pour le détail voir les rubriques suivantes, parce qu’évidemment la difference de prix est justifiée… Ou pas.

Lá où il vous faudra deux jours pour tous faire au Futuroscope, il vous faudra au moins trois à Disneyland Paris

Un point pour le Futuroscope

– l’hôtel :

Alors là pas de suspense… Le point va à Disneyland Paris. L’hôtel du Futuroscope (qui vous donne accès direct au parc par une passerelle) est clairement une honte… Autant de l’extérieur est sympa mais le couloir ressemble à un hôpital et l’intérieur de la chambre n’est pas mieux que le formule 1 du coin de la rue…

Alors si effectivement la proximité du parc est clairement un avantage (un peu comme le Disneyland hôtel) cela en reste là. Et c’est bien dommage, l’ambiance général du séjour passe aussi par un hotel « immersif »

Dans les points négatifs : l’absence de climatisation dans les chambres (notez qu’à Disneyland Paris les hôtels entrées de gamme comme le Santa Fé ou le Cheyenne n’en ont pas non plus), pas de bar dans le batiment principal , et le restaurant est ouvert seulement le matin pour le petit déjeuner… Ce qui vous oblige à manger dans le parc le soir (j’y reviendrai plus bas)

Bref.. Cet hotel est clairement un échec

– la bouffe :

Ici, cela va être très subjectif parce que les goûts et les couleurs…

Les offres des deux parcs sont relativement diversifiés, donc je vais baser mon comparatif sur un rapport qualité prix.

En prenant l’hypothèse que la majorité de mes lecteurs sont des pauvres et auront tendance à se rabattre sur des fast food ou équivalent, prenons un prix moyen de 15€ par personne pour faire un repas.

Et bien à Disneyland Paris pour 15€ vous mangez du gras… Potentiellement de la merde mais rarement de la nourriture…

Au Futuroscope vous mangez.. Et vous mangez du bon ! Du bon et du varié ! Un vrai plaisir meme pour un simple sandwich !

Donc même si Disneyland Paris essai de faire des efforts sur la nourriture, le point va au Futuroscope

– l’immersion / la thematisation :

Pas de débat Point à Disneyland Paris , les lands sont beaux bien organisés, alors qu’au Futuroscope vous etes dans un parc. Point… Pas de suite logique dans l’organisation des attractions, pas de classement par theme.. On passe des lapins cretins a des manèges de foire sans transicion..

Point pour Disneyland Paris

– les attractions :

On pourrais en parler des heures.. Aucun des deux parcs n’amène des « vrais » sensations… À part « danse avec les robots » d’un côté et « Space Moutain » de l’autre c’est relativement limité.

Le Futuroscope se base plus sur les technologies et les simulateurs, là où Disneyland Paris a plus de Dark Ride et attractions classique…

Il est clair que la qualité de l’attraction des  « lapins cretins » n’a clairement rien à envier à l’attraction « ratatouille » bien au contraire. La qualité meme des attractions du Futuroscope est plutôt bonne et agréable, l’expérience du séjour se basera plus sur vos goûts et sur vos envies…

Par contre le gros point noir du Futuroscope est la restriction de taille.. Si vos enfants font moins de 1,05 metre n’aller pas au parc ! Ils ne feront quasiment rien.. En dessous de 1,20 metre les restrictions sont similaires à Disneyland Paris.

Le Futuroscope à un coin du parc qui s’appelle « le monde des enfants » mais qui n’est pas adapté à la cible. Ce parc n’est clairement pas fait pour des enfants en bas age contrairement à Disneyland Paris.

Bref, point à Disneyland Paris

– le spectacle nocturne :

Dream’s à Disneyland Paris et la forge aux etoiles au Futuroscope

Encore une fois.. Affaire de gout, mais je vais attribuer le point au Futuroscope qui joue parfois le spectacle deux fois par soir pour que le plus grand nombre puisse le voir, et qui ne ferme pas des secteurs de parc complet pour realiser la mise en place. Le spectacle est beau, presque émouvant, mis en scène par le cirque du soleil (je pense que le côté qualitatif vient clairement de là) et enfin on peut le voir assis car le spectacle ce joue dans un théâtre geant à ciel ouvert… Là où à Disneyland Paris vous restez debout avec des abrutis qui mettent des enfants sur les épaules réduisant grandement le champ de vision..

– les employés :

Je croit que globalement les deux parcs sont au même niveau.. Quoi que… Parfois à Disneyland Paris certains se croient un peu tous puissant.. Mais je manque de recule sur le Futuroscope pour etre parfaitement objectif.

Un bon côté quand même c’est qu’au Futuroscope une employée à gentillement mis nos poussettes a l’abri pendant une averse, pas franchement sur qu’a Disneyland Paris quelqu’un aurait fait pareil.

Bref, match nul sur ce point lá
– l’ambiance générale :

J’ai beaucoup aimé le côté relaxe du Futuroscope où la totalité des espaces verts sont accessibles et des coussins géants mis à disposition pour faire la sieste. Les visiteurs sont globalement plus respectueux qu’à Disneyland Paris (il est clair que le volume de visiteurs y est pour beaucoup)

Par contre le temps de thematisation du Futuroscope rend le parc moins immersif et donc beaucoup moins dépaysant que Disneyland Paris.

CONCLUSION :

J’ai passé un excellent séjour au Futuroscope et meme si les attractions sont de bonnes qualité, je ne suis pas sûr que cela nécessite plus d’une visite par an.

Le Futuroscope vend un pass prenium  pour ne pas faire la queue à certaines attractions (pour la maudite somme de 15€ par personne) qui peut devenir vite indispensable ! (Disneyland Paris devrait clairement s’en inspirer)

En bref deux parcs totalement différents dans l’ambiance, l’immersion et tous ce qu’il y a autour, certains point du Futuroscope sont clairement à revoir mais ce parc n’a clairement pas à rougir de l’offre qu’il propose !

À faire sans hésiter !

Retrouvez moi sur Twitter @bibinopapx et sur Instagram : @bibinopapx

SaveEuroDisneySharehoders – DisneyLand Paris


Un groupe d’actionnaires s’est constitué en comité pour répondre à l’opération de recapitalisation annoncé au début du mois d’octobre avec une volonté réelle de s’opposer à ce qui s’apparente à une spoliation des actionnaires au profit exclusif du principal d’entre eux.
Première action, l’envoi d’une lettre revendicative à la Présidente du Conseil de Surveillance, défaillante sur ce coup.

Vous pouvez les retrouver sur leur page facebook ou sur le compte twitter : @SaveEdShare

N’hésitez pas à partager avec le plus grand nombre. C’est par le nombre que les actionnaires défendront leur participation dans EDL.

Suite à l’annonce de recapitalisation d’Euro Disney SCA, et face à l’inaction du Conseil de Surveillance, nous vous invitons à suivre notre démarche et envoyer cette lettre au Conseil de Surveillance à l’adresse suivante:
Conseil de surveillance d’Eurodisney SCA
A l’attention de Madame Virginie CALMELS
1, rue de la Galmy
77700 CHESSY

Lettre:
Madame la Présidente,

La lecture du document annonçant la recapitalisation du groupe EuroDisney nous apprend que : « Le conseil de Surveillance d’Euro Disney S.C.A. apporte son soutien unanime à cette proposition qui bénéficierait au groupe Euro Disney. Avec le soutien de The Walt Disney Company, cette opération réduirait l’endettement d’Euro Disney et lui donnerait les moyens d’investir dans Disneyland Paris. »

Le conseil de surveillance devant faire respecter les droits de TOUS les actionnaires, je suis surpris qu’une nouvelle fois, les petits actionnaires soient oubliés au profit des seuls intérêts de la Walt Disney Company.

En effet, quel est l’intérêt de cette opération ? Rembourser la WDC par un nouvel apport des petits actionnaires afin, soi-disant, d’améliorer la situation financière… Argument déjà présenté il y a 10 ans exactement, au moment de la dernière opération de recapitalisation. Et quels changements y a-t-il eu dans la gestion et les résultats du groupe ? Aucun. Ce qui prouve qu’augmenter le capital pour poursuivre la politique menée nous conduira à de nouvelles pertes.

Les prélèvements qui grèvent la trésorerie du groupe n’ont pas été modifiés. Pire, depuis la reprise la dette par la WDC, opération qui allait soi-disant nous permettre de gérer plus efficacement notre trésorerie selon votre discours, le groupe n’a plus la possibilité de les décaler dans le temps. Le résultat ne s’est pas fait attendre, deux ans plus tard, le groupe est en cessation de paiement ! Une nouvelle fois, la WDC fait payer à l’ensemble des actionnaires d’ED SCA ses erreurs de gestion et ses anticipations hasardeuses.

Lorsque l’on observe l’opération, on s’aperçoit que l’on impose aux actionnaires de racheter la dette d’une société en cessation de paiement (EDA) à 100% de sa valeur. Cela ne se voit nulle part. En effet, personne de sensé ne rachèterait la dette du Malawi au nominal, sachant qu’il n’est pas capable de rembourser. Pourtant c’est ce type d’opération que vous nous encouragez à faire ! La WDC devrait au moins consentir une décote pour le rachat de la dette d’EuroDisney Associés SCA.

Dans le même temps, seulement 25% de l’argent récolté sera affecté à la trésorerie de la société. Ce qui signifie que la société se retrouvera dans la même situation dans 3 ans. Cette opération ne sera donc qu’un coup d’épée dans l’eau si rien ne change dans la gestion opérationnelle du groupe.

Par ailleurs, la WDC, non seulement n’essaye pas de compenser ses erreurs de gestion en revenant sur les conditions défavorables de valorisation de ses licences et de ses frais de gestion, mais elle augmente le taux de ses avances de trésorerie. Comment voulez-vous que les petits actionnaires puissent croire un seul instant que la WDC veuille nous « aider » avec de telles modalités ? Si elle souhaitait réellement améliorer la situation, elle nous ferait des avances en compte courant, non rémunérées, afin de nous permettre les investissements annoncés comme nécessaires.

Enfin, l’opération est menée de telle façon qu’elle va contribuer à appauvrir les petits actionnaires. En effet, soit ils sortent de la société avec une moins-value allant de quelques pour-cent jusqu’à 95%, soit ils se retrouvent avec des actions dévaluées, puisque cette opération va conduire le cours du titre, déjà proche des plus bas historiques, au cours de l’euro symbolique. Après vous être « débarrassée des banques » (sic), souhaitez-vous également vous débarrasser des petits actionnaires ?

La composition du capital de la société nous apprend qu’une grande partie des membres du club actionnaires sont très attachés à la marque Disney. Souvent c’est le seul titre qu’ils possèdent. Comment peuvent-ils se sentir respectés dans une telle situation ? Est-ce ainsi que la WDC considère ses meilleurs prescripteurs ?

Par conséquent, il me parait impératif, avant la convocation de l’assemblée générale, de renégocier cette recapitalisation afin de faire évoluer la position de la WDC. Le rôle du conseil de surveillance est de vérifier que les propositions du gérant bénéficient à tous les actionnaires et non exclusivement au principal d’entre eux…

Veuillez recevoir, Madame la Présidente, mes salutations distinguées

%d blogueurs aiment cette page :