Archives du blog

La ferme aux crocodiles sous Covid


Encore un retour d’expérience (cf notre article précédent sur disneyland Paris) d’une visite d’un parc pendant cette période Covid, dans cet article je vais vous parler de la ferme aux crocodiles qui se trouve à Pierrelatte (26)

Alors autant j’ai été limite admiratif du travail fournit par Disneyland Paris pour permettre aux visiteurs de se rendre sur place dans des conditions sanitaire quasi parfaite… autant là… c’était un festival de mauvaise gestion et de visiteurs non respectueux !

Attention crocros

Dans le détail, nous arrivons sur place, le parc était ouvert depuis une vingtaine de minutes. Premier conseil, si vous êtes inquiet par la circulation du Covid, achetez vos billets à l’avance, cela vous évitera de vous agglutiner avec les autres visiteurs dès l’entrée…

Globalement ce qu’on attend d’un parc c’est la mise en place de gel hydroalcoolique et le respect des distanciations. Ici c’est relativement raté.

Premier borne de gel en panne… presque vide.

Bon le parc peut ne pas être vigilant partout, mais dès l’entrée… cela se voit, et cela fait mauvais genre… surtout à 20 minutes de l’ouverture. Inutile de préciser que les bornes ne sont pas en nombre important dans le parc. Il y en a, certes.. mais il devrait y en avoir plus, et surtout qu’elles soient toutes en état de marche.

La distanciation : vaste blague… ou comment se mettre ce concept sur l’épaule.

Quelques-uns des crocros présents au parc

En clair, aucun marquage au sol (a l’image de ce qu’a mis en place Disneyland Paris dans ses files d’attente) ne précise le respect des distances, aucune bande « sonore » rappelant les règles de sécurité, aucune gestion du flux visiteurs a l’entrée (les billets sont poinçonner comme à la normale), aucune gestion de la file d’attente à la caisse de la boutique (Bon, il y a bien des scotchs au sol, mais les visiteurs ne les respectent par et personne n’est là pour leurs rappeler à quoi cela sert…) et les écriteaux de rappels ne sont que trop rare.

Le programme du parc est inchangé, les ateliers pédagogiques sont toujours en place (comme le nourrissage des animaux) sans gestion du nombre maximale de personne assistant à la séance (certes le petit endroit où les films sont diffusés, il y a un écriteau précisant qu’il faut laisse une place vide entre chaque groupe de visiteurs…).

Les visiteurs sont dans cette espèce de prise de risque permanente en se collant les un au autres comme si le port du masque les autorises à ne pas se tenir à un mètre de distances. Et la remarque n’est pas anodine surtout quand on sait que la quasi totalité du parc se trouve sous serre (donc dans un lieu clos).

La serre nettement visible

En bref, l’intérêt « hors Covid » de se parc est déjà tout relatif, mais si vous craignez pour votre santé pendant cette période, alors évitez simplement de vous rendre là-bas, le parc ne se donne clairement pas les moyens de faire respecter les règles sanitaires, et les visiteurs se foutent totalement des règles (autant vous dire qu’en plus, si personne n’est là pour leurs taper sur les doigts, c’est open bar), l’endroit est donc clairement à éviter.

Loisirs et parcs recrute !


Vous aimez les loisirs ? Vous aimez les parcs ? Et par dessus tous vous aimez partager vos expériences ou vos avis ? Que cela soit du loisir (En activité diverses allant du jeux vidéos à la couture) ou en parc ? (Zoo, parc d’attractions ou de loisirs), si vous aimez écrire et partager, vous êtes au bon endroit !

Parc Spirou Provence

Alors laissez nous un petit mail sur bibinppx34[AT]hotmail.com expliquez nous en deux mots ce que vous souhaitez nous apporter, et rejoignez l’équipe !

On vous attend !

Disneyland Paris sous Covid


Aujourd’hui c’est retour d’expérience ! Oui, oui retour d’expérience car nous vivons une période « étrange », « angoissante » et pour le moins inédite.

Le château de la belle au bois dormant – Aout 2020

Et les questions arrivent en masse au moment des vacances (alors ouais je sais vous êtes plutôt sur le retour que sur le départ, mais les prochaines vacances scolaires sont en novembre (oui déjà !)). Nous allons donc tenter de répondre à vos interrogations mais surtout vous expliquer pourquoi vous pouvez encore aller à Disneyland paris.

Déjà, quand vous arrivez sur le site, toutes les règles de sécurités et de distanciation sont clairement expliquées. On a tendance à croire qu’une machine comme disney sait où elle met les pieds. C’est donc plutôt rassurant.

Dans les mesures prises il y a principalement la réduction du nombre de visiteurs (12000 au début, et il semblerait que le parc tende vers une limite haute à 25000 par jour), environ la moitié de la capacité du parc. Mais cela suffit il pour rassurer ? Clairement non.

C’est donc avec beaucoup d’hésitation (et les arguments de @Capitaine (NDLR : un des responsable du site : disneygazette (sur lequel je suis responsable réseaux sociaux)) que nous avons finalement franchit le pas. Réservation pour nous, tout début août 2020.

Arrivée sur place : le Check-in, un cast members au large sourire est là pour demander gentillement aux visiteurs si cela ne les dérange pas de rentrer un par un dans la zone d’accueil.

Premier bon point. L’entrée est filtrée, et expliquée

Évidemment le gel hydroalcoolique est présent devant la porte et posé de manière très visible (premier lavage de main du séjour)

Ensuite direction les parcs. Première chose que l’on voit en arrivant, ce sont les stickers au sol, il y en a partout. Et ils sont clair, très clair, il faut laisser un mètre entre chaque visiteur :

File d’attente de ratatouille
Attente « statique » au pied d’un ascenseur de la tour de la terreur avec emplacements neutralisés

Ajouter à cela, la présence de gel hydroalcoolique à l’entrée ET à la sortie de chaque attraction.

Disneyland Paris a également mis en place un système d’annonce vocale rappelant régulièrement (sans être lourd pour autant), que le port du masque est obligatoire. Évidemment , je vous fait grâce des écrits partout dans le parc et dans les hôtels.

Deuxième bon point : l’ignorant est un ignare.

En deux jours, nous avons dû nous laver les mains environ 80 fois.

Inutile de vous préciser que le personnel de disneyland Paris est clairement formé pour rappeler à l’ordre tous les petits malins qui trouvent le port du masque superflus.

Deuxième jour : le petit déjeuner (censé être sous forme de buffet à volonté). Une fois de plus, disney a trouvé la parade : vous restez assis, un cast members prend la commande de votre table (vous avez des petits menus posés ici et là) et vous amène directement ce que vous souhaitez (et le tous, toujours à volonté)

Petit déjeuner à l’hôtel Santa Fe

Troisième bon point : vous profitez du petit déjeuner comme avant

Au final , nous n’avons donc croisé que un ou deux rebelles sans masques, et sans respect des règles. Mais globalement pas de souci sur le séjour dans sa globalité. J’ai sûrement était le premier à chier dans les bottes de Disney quand j’ai vu les petits copains du parc Spirou, Astérix ou même Nigloland ouvrir plus d’un mois avant la souris aux grandes oreilles, mais force est de constater qu’un mois de retard en juin s’est transformé en un an d’avance sur la concurrence.

Clairement, Disneyland Paris est prêt pour une ouverture plein pot sous Covid.

En conclusion et comme le l’avait précisé @Capitaine avant la réservation de notre séjour : nous nous sommes sentie beaucoup plus en sécurité a Disneyland Paris qu’en faisant nos propre courses. Disneyland Paris a produit un boulot monstre pour se permettre d’ouvrir dans les meilleures conditions possibles, et le pari est réussit !

Vous hésitez encore ? Foncez !

#DisneyLovesJazz à Disneyland Paris


Hello la compagnie !

Un petit article pour vous faire un retour sur la soirée #DisneyLovesJazz qui a eu lieu le samedi 29 septembre 2018 au Walt Disney Studios à Disneyland Paris !!

Pour cette soirée, je n’avais pas envie de mettre la main au porte feuille pour payer l’accès (49€ en ticket « normal » et 79€ en premium (j’y reviendrai après)). Coup de chance, Disneyland Paris a invité les membres du club (comprenez ici, les anciens actionnaires…) à la soirée. Me voilà donc en train de réserver deux billets pour y aller avec ma femme…

Alors je vous met de suite à l’aise, je serait objectif, car vous savez que même inviter, je peut chier dans leurs bottes… ceci étant dit !

Une chambre d’hôtel et les billets de train en poche, nous voilà en direction du parc sans trop savoir à quoi s’attendre.

Très peu d’informations données par mail, juste l’essentiel :

– Possibilité de retirer ses invitations à partir de 16h

– Accès au Walt Disney Studios à partir de 17h

– Quelques attractions ouvertes pendant la soirée (Ratatouille, Crush Coaster, Parachute Drop, RC Racer et la Tour de la Terreur)

– Un programme et un plan du parc

Pour nous, arriver vers 16h50 devant les guichets, très peu de monde, il nous a fallut moins de cinq minutes pour avoir les précieux sésames en poche ! Direction la file d’attente

Un peu de monde devant nous, les grilles s’ouvrent et en moins de dix minutes nous avons pu accéder aux studios

Officiellement la soirée pour le club débutait à 19h15 (accès anticipé à 17h pour profiter des Studios), heure de l’accès possible au mini concert donner par les artistes de la soirée. En attendant les attractions sont toutes ouvertes (jusque 19h fermeture officielle des studios), nous avons donc profitez pour faire Rock’n’Roll Coaster, et manger un morceau aux « rendez vous gourmands » qui étaient encore ouvert ce soir là avant d’aller attendre pour le concert.

Trois formats pour cette soirée :

– les entrées classiques avec un bracelet bleu (sans concert mais avec possibilité de voir les groupes de rue)

– les entrées premium avec un bracelet rose (avec concert de 1h30). Bon il semblerai que le manque de vente de ticket premium est motivé Disney a balancer des invitations pour se garantir le succès de la soirée… faut dire que 79€ pour voir du Jazz version Disney, même si le concept final est bon, pas garantie que sur le papier cela motive du monde..

– les entrées club avec un bracelet violet (avec concert de 30 minutes). Je vous parle dans mon article exclusivement de la soirée du club… n’ayant pas eu de retour d’autres participants.

Ensuite, fermeture des attractions de 19 à 20h (tous comme le rendez vous gourmands…) ce qui a permis aux billets premium en avance de tournée en rond dans les studios en attendant que tous réouvre (étrange gestion..)

En résumé je vous propose une petite vidéo :

Bon globalement Ben L’Oncle Soul est venu prendre un « gros » cachet… pas spécialement concerné par ce qu’il se passait sur scène. Déçu également de l’absence de Selah Sue qui étais annoncée sur les programmes. En revanche je suis resté absolument impressionné par la prestation de China Moses qui dégage une énergie complètement hallucinante ! C’est sans contestation possible, elle qui m’a fait passer le meilleur moment de la soirée..

Bref, on se laisse emporter et les trente minutes de jazz nous ont parues bien courtes !

Après le concert, balade dans les Studios où nous avons eu l’occasion de voir quelques groupes de rue en partant du Jazz Electro en passant par du Jazz Manouche en finissant par du Jazz Funk (le top de la soirée), sans oublier de faire quelques attractions (sans attente ou presque…)

Une très belle expérience qu’on aura je l’espère l’occasion de recommencer ! Vraiment une très belle soirée !

N’oubliez pas que vous pouvez me retrouver sur Instagram : Bibinopapx ou sur YouTube : Bibinopapx

PlayStation VR Aim Controller


Un petit article sur cet engin complètement improbable !

J’ai franchit le cap comme un gros geek que je suis en me laissant lâchement influencer par deux pub et une vidéo sur le site de PlayStation. Je sait.. je suis un faible mais j’aime ca !

Mais qu’est ce que c’est donc que le PlayStation VR Aim Controller ?

C’est le nouveau jouet qui accompagne à merveille le jeu Farpoint tout fraîchement sorti.

Il vous faudra biensur posséder le PlayStation VR ( le casque de réalité virtuelle de la PlayStation 4, pour toi le noob qui débarque) pour pouvoir jouir des fonctionnalités du bouzin et d’un jeu compatible (pour le moment Farpoint (qui est un FPS), mais il semblerai que les développeurs soient en train de préparer plein de titre). Le PlayStation VR Aim Controller est donc le « fusil » qui vous servira pour jouer.


Je vais vous éviter un unboxing super chiant… surtout que la boîte est vide. Le jeu, le PlayStation VR Aim Controller point. Le tous dans des compartiments en cartons marron. Moche, mais simple et efficace (manque peut être une jolie housse pour ranger le merdier après avoir jouer, m’enfin je dit ca…).

C’est donc super efficace. Tous comme l’engin en lui même, il est moche… mais moche… le plastique est le même que les manettes (c’est dire si ca fait produit pas finit…) mais voila l’ergonomie de l’ensemble ! Complètement bluffant.

Les boutons sont super bien placés, le calibrage pourrait même être fait par Philippe Croison ! C’est dire !

La prise en main est rapide, le jeu ultra immersif ! J’ai vraiment eu l’impression d’avoir la vraie arme en main (on en oublie le plastique), pire, vous appuyez sur le jostick pour avancer, et bien cela devient un geste tout de suite naturel. Une belle réussite…

Le prix. Et bien… ca m’a laissé sur le cul car c’est abordable (tous est relatif hein) mais vous pourrez vous le procurer pour 90€ avec le jeu !!

C’est vraiment un super produit, combiner au PlayStation VR qui va devenir un engin redoutable pour tous les FPS (je vous le dit d’avance, si StarWars BattleFront II sort avec une mission VR compatible PlayStation VR Aim Controller, je suis pas à l’abri de salir les rideaux !) si les développeurs prennent sérieusement ce support pour les jeux à venir !

Bref, un incontournable pour moi, les équipes qui ont produit le PlayStation VR Aim Controller ont vraiment travailler l’ergonomie général qui rend le rend facilement utilisable.

Si c’était à refaire je referai, n’hésitez donc pas à franchir le cap !

Abîme de Bramabiau


Salut à toi la blogosphère (putain que c’est beau comme intro…)

Un petit article ce jour… parce que oui je pense à toi l’internaute en vacance qui à que ça à foutre de lire mon blog (en vrai j’ai des gens chez moi qui fond des travaux alors je surveille… ou pas, du coup pour éviter de me faire chier, j’écris…) pour partager notre dernière visite : L’abîme de Bramabiau !

Superbe nom champêtre s’il en est… Bon.. je vais pas te faire un long article pour t’expliquer le pourquoi du comment.. si tu veut tous savoir, tu va sur place.

Pour aller sur place ? Bah c’est simple, c’est juste à côté de Cramprieu dans nos belles Cévennes… et cela te coûtera 8.50 € par personne (pas chère pour la balade…. par contre sache d’avance que l’abîme ne prend pas les cartes bleues (c’est d’ailleurs à ce demander.. pourquoi ? oui hein ? pourquoi ?))

Pourquoi l’article alors ? Bah pour partager… et oui, c’est fou hein !

Alors, qu’est ce qu’une abîme ? Bah c’est un truc qui est tellement grand et qui à quand même relativement la classe que ça ferait clodo de l’appeler « grotte » mais je te rassure… c’est pareil.

Abîme de Bramabiau Abîme de Bramabiau

Bon.. soyons honnêtes, l’abîme, cela se mérite… la balade est décomposée comme suit :

  • 1km de marche, tout en descente (si tu à pas bosser les cuisses depuis ton run & bike du collège, tu va comprendre)
  • 900 mètres de galeries environ (je suis pas aller vérifier mais je croit le guide sur parole)
  • 500 mètres de remonter pour retrouver le parking

Le tous pour 1h à 1h30 de visite avec un guide (le notre était cool et un peu drôle en plus… surtout quand il fait des vannes que les vieux comprennent pas)

Abîme de Bramabiau Abîme de Bramabiau

Nous voilà arriver à l’entrée… et là… Bah t’as presque envie de chialer. La nature nous offre un spectacle qui se passe de mots, c’est indescriptible… (essayez pas, je vous dit que c’est pas possible…). Magnifique, grandiose.

Abîme de Bramabiau Abîme de Bramabiau

Ouais ok… je te vois déjà devant ton écran en train de dire que la photo précédente ressemble ni plus ni moins qu’à une chatte géante… C’est pas jojo.. mais c’est pas faux. De là remettre en question l’existence de l’humanité il n’y à qu’un pas…

Abîme de Bramabiau Abîme de Bramabiau

Petit détail, si tu décide d’aller sur place… il fait à peut prêt 10°c dedans et ya un putain de courant d’air à te former des stalactites au bout du pif en deux deux…

Bref, les galeries sont très bien aménagées, même pour les enfants et même pour papy qui à du mal à se trainer (en prenant l’hypothèse qu’il soit toujours vivant après le kilomètre de marche en descente biensur…), la balade est sympa, la visite est belle. Bref ! Allez y !

Abîme de Bramabiau Abîme de Bramabiau

Bonne visite en famille sans regret et pour tous te dire, si l’occasion se re présente, je retournerai volontiers y faire un tour !

Crédit photo : Princesse et moi avec notre reflex et notre GoPro

J’ai testé pour vous : Louer un bateau


Bien le bonjour,

Et oui, ce week end première sortie officielle en mer pour moi depuis l’obtention de mon permis en octobre 2014 (il était temps…) et vu à la vitesse avec laquelle on rénove la coque de notre bateau, autant vous dire que le passage par une location m’a semblé obligatoire.. (pour le coup j’avais la flemme de ramer.)

Après avoir parcouru quelques sites internet dont je ne citerai pas les noms parce que je ne vois pas l’intérêt de faire de la pub sans rétribution (quoi ? On appel ça être gentil et objectif.. ? ouais… bon… je vous donnerai celui par qui je suis passé), je m’arrête sur un site qui m’avait l’air plutôt bien fait, explicite et surtout abordable niveau prix (tout reste relatif cependant…)

Evidemment, j’ai pas réserver tête baissé, j’ai téléphoner et laisser un mail pour voir un peu la vitesse de réaction face à mes questions, mais aussi si le « contact / feeling » était bon.. Parce que louer un bateau c’est pour se faire plaisir et passer un moment sympa, si c’est pour tomber sur un loueur pète couille, autant passer son chemin.

Bref, me voilà donc arrêté sur :

Location de bateaux

Leurs site plutôt bien fait (vous pouvez le voir en cliquant ici : http://www.rent-my-boat.fr/ ) parait sérieux au premier abord.

N’ayant pas pris la peine de réserver en ligne (oui parce que bon.. avec princesse on est du genre à changer d’avis au dernier moment quand on veut bouger les week end..) je leurs est passé un coup de téléphone aux alentours de 11h pour prendre un bateau à 12h. Très bon accueil au téléphone, bateau bloqué et nous voilà parti avec les enfants pour Carnon.

Arriver sur place leurs bureaux (plutôt bien placé et facile à trouver à l’entrée de Carnon) sont moins bling bling que le site mais c’est pas ce qu’on vient chercher, on rempli les papiers, on fait un petit briefing sur la zone de navigation et direction le bateau. Arrivés devant le bateau (un Quicksilver 550 Commander Open, Moteur Mercury 90cv 4tps) briefing complet sur la prise en main et nous voilà parti pour deux heures en mer (pique nique compris…)

Petit détail qui n’a aucune importance : En regardant le site on croit qu’on va partir avec un bateau tout neuf de dernière génération… et en fait non. Alors le bateau n’était pas en ruine, loin de là, il était propre, bien équipé en bref, rien à redire. Mais le parc du loueur est en fait un gros centre de gestion de bateau appartenant à des particuliers qui ne sortent quasiment jamais en mer (le loueur m’a d’ailleurs confirmer que dans un port, en moyenne 5% des bateaux sortent réellement en mer…)

Je ne vais donc pas vous détailler la totalité de la sortie parce que cela n’a aucun intérêt (surtout que je fait cet article pour vous donner mon avis sur la location de bateau hein…), mais ce fût une très bonne expérience qu’on renouvellera sans hésitez avec le même loueur… Pour résumer :

J’ai aimé :

– L’accueil et le professionnalisme de Rent My Boat

– La facilité de manœuvre pour entrer et sortir du port (surtout sans avoir conduit de bateau depuis mon permis); tout est clairement fait pour (ça évite aussi la casse sur les bateaux… et le stress intulie du genre « vais je réussir ma manœuvre sans faire un trou dans la coque.. »)

– Le personnel de Rent My Boat . Ils sont zen, vous foutent pas la pression, tout est carré.

– Le rapport qualité / prix. Oui c’est chère… mais les loisirs nautiques coûtent en général relativement chère

– On est monté à 5 sur le bateau (dont 2 enfants) et cela sans souci.

J’ai pas aimé :

– Le prix de l’essence à la pompe (ils se lâchent dans les zone portuaire). Obliger de compléter le plein en ramenant le bateau et deux heures sont abuser bah ça coûte 25 € de carburant..

En bref :

– On recommencera ! Surement pas le week end prochain au vu des prix (les loisirs nautiques ont quand même un coût élevés comme je vous disait), mais c’est sur qu’on ne se privera pas de le refaire tant que mon bateau ne sera pas prêt ! (j’espère qu’on arrivera à se caler une sortie entre potes… ça risque d’être épique..).

Voilà, si vous hésitez encore à louer un bateau, bien n’hésitez plus et passez le cap ! La côte méditerranéenne n’a peut être pas de criques rocheuses mais possède malgré tout de belles plages !

J’ai testé pour vous : Massage en institut


Salut à tous !

Et oui moins présent, mais toujours vivant… je sais, je sais ça vous la coupe à chaque fois 🙂

Bon, aujourd’hui je vous parle des massages en institut, parce que OUI les hommes ont aussi le droit de se faire masser ! Donc toi… mâle viril derrière ton écran, qui croit que le massage est un truc de tapette et que ya que les « gonzesses » qui vont en institut, bah va bien te faire mettre et pense à bien fermer la porte avant de partir de ce blog !

Pour les autres, et même pour vous mesdames… la suite :

Jusque là, j’étais beaucoup plus habitué aux SPA mais côté cadeaux… oui j’avais tendance à offrir des cartes cadeaux avec un soin à ma petite femme (j’avoue c’est la facilité quand on à pas d’idées, mais ça fait toujours plaisir… enfin je croit !)

Et là… ma femme m’a offert deux massages en moins de 6 mois… Un à « Massane » à Baillargues et l’autre au « Disini Spa » à Castries.

J’ai donc reçu ce cadeau, en étant content et étonné à la fois, partager entre l’interrogation de l’utilité d’un tel cadeau (surtout quand on se masse parfois mutuellement avec sa moitié et qu’on passe ces moments d’intimités si agréable…) et la joie d’aller dans le centre pour me détendre en égoïste.

SPA – Massane – Baillargues

Donc voilà rendez vous pris à Massane… et me voilà arriver labas pour ce premier massage, un peu perdu, mais finalement content. Ma petite femme ayant pris le soin de m’offrir un message très complet (gommage et massage du corps).

Alors je vais pas tous vous décrire, sinon je vais y passer la nuit… ET PUIS MERDE ! Vous avez qu’à tester vous même….

Puis vient le temps du deuxième massage (au chocolat celui là…) que j’ai fait aujourd’hui même.

Les deux prestations et les deux praticiennes étant vraiment très différentes, je vais me contenter de vous faire un plus et moins, cela sera bien plus simple…

Massane à Baillargues (soin énergisant intense):

J’ai aimé :

* L’accueil

* Le professionnalisme de la praticienne qui vous explique ce qui va vous arriver (plutôt sympa de savoir, même si pour certains, un massage reste un massage, et puis je vous rappel qu’elle va pas vous buter à la fin du soin)

* La salle détente après le soin et la petite citronnade qui va bien (même si j’ai pas arrêter de pisser pendant deux heures…)

* La fait qu’on est rien voulue me vendre. Je fais d’ailleurs un arrêt la dessus car c’est ce que j’ai trouvé sympa la bas, on ne cherche pas à vous vendre des produits à la con (probablement dû au fait que je suis un homme et que je m’en bas les couilles), par contre la praticienne à chercher à « se vendre elle » (pas elle au sens physique bande de con…). En gros le discours est de dire « vous avez appréciez, hésiter pas à me demander si vous revenez, une praticienne qui connait les clients est plus à leurs écoute blabla… discours commercial de mes deux… blabla » . J’ai trouvé ça con sur le coup mais avec le recul, pour les clients habitués cela peut être un plus.

J’ai pas aimé :

* le SPA est beau, mais ne fait pas « cocooning » comme le Disini SPA. Détail à la con soit dit en passant 🙂

– Disini SPA à Castries (Délice au chocolat):

J’ai aimé :

* L’accueil

* Le professionnalisme de la praticienne (alors oui je sais à Baillargues aussi mais bon c’est toujours agréable de tomber sur des gens qui connaissent leurs boulot), qui m’a aussi expliqué le soin, même si elle était beaucoup plus évasive et moins précise que la praticienne de Baillargues. Mais après tous on est là pour se détendre, pas pour savoir si le chocolat est comestible.

* L’originalité du massage au chocolat et l’odeur des produits pendant le soin. Très agréable !

* La beauté et le calme des lieux

J’ai pas aimé :

* Bah pas de salle de détente… boit ta citronnade et casse toi ! Alors je pense (mais je me trompe peut être) qu’en voyant arriver un homme avec une carte cadeaux, on se dit pas une seconde qu’il reviendra de son propre chef… Oui ok.. mais sait on jamais non ? Pas très grave mais ça rend le massage un peu plus impersonnel et je trouve ça dommage.

* Pas de savon dans la douche (ha bah oui j’aime bien me laver comme il faut)

En conclusion :

OUI ! Le massage est aussi pour nous les hommes (d’accord… faut quand même accepter de porter les strings jetables qui sont d’un érotisme absolu… (ya pas que père dodu qui ficelle la viande)). Avant je ne comprenais pas la joie de ma petite femme d’aller se faire masser en institut, mais maintenant je la comprend. Quoi de plus agréable que de la détente ? Un moment où on ne pense plus à rien… où on est là juste pour se détendre.

Donc messieurs, n’hésitez pas à pousser la porte des instituts, ces endroits sont aussi pour nous !

P.S. : Ma chérie, si tu lis ce post… tu peut de nouveau craquer ton porte monnaie quand tu veux 🙂 (sinon, tu sait où est l’huile de Polynésie pour me masser)

%d blogueurs aiment cette page :